MENU ×
ACCUEIL À PROPOS DE NOS MENU
À LA CARTE PLATS DESSERTS BOISSONS NOUVEAUTÉS
RÉSERVATION CONTACT
MON COMPTE

À PROPOS DE NOUS

Essalamu eleykum, qarshi alimiz ! Bonjour et bienvenue ! ئەسسالامۇ ئەلەيكۇم، قارشى ئالىمىز

C’est par ces mots que l’on vous accueille au pays des Ouïghours, un peuple de 10 à 25 millions de personnes vivant dans les oasis d’Asie Centrale, sur la route de la soie, au carrefour d’antiques civilisations. Ils parlent une des langues turciques les plus anciennes et pratiquent un Islam de tradition soufie marqué par des pratiques chamanistes remontant à la nuit des temps. Pour en savoir plus sur ce peuple hospitalier et sa fascinante civilisation, cliquez ici.

Votre restaurant Dolania, qui tire son nom de la région Dolan, l’un des épicentres de la civilisation et de la gastronomie ouïghoures, vous invite à un voyage culinaire avec ses plats frais et faits maison dans la plus grande authenticité et avec les épices d’origine.

Si c’est votre première expérience, commencez par les nouilles fraîches de froment étirées à la main (« leghmen ») soit au naturel soit sautées avec des légumes et de la viande de bœuf ou d’agneau. Vous pouvez, comme nous le faisons souvent, les accompagner de quelques brochettes délicatement épicées.

Il vous sera aussi possible de débuter votre repas par de petits raviolis ouïghours à la viande (« tchütchüre ») cuits dans un bouillon clair. Ces raviolis peuvent même constituer un plat unique pour les petites faims.

Pour vous plonger dans nos traditions festives, vous pouvez aussi commander le plat national de fête des ouïghours, le pilaf (« polu ») de riz cuit à la viande et aux légumes (surtout des oignons et des carottes), enrichi d’épices douces et longuement étuvé. Accompagnez-le d’une salade ouïghoure (vermicelles de fécule de riz, carottes et poivrons assaisonnés de vinaigre noir) et de quelques brochettes de bœuf ou d’agneau pour varier les plaisirs.

Les plus aventureux ne voudront pas manquer le Qoruma de poulet, un plat piquant de poulet braisé aux légumes (tomates, oignons, pommes de terre et poivrons rouges et verts) et assaisonné d’épices exotiques. Il est servi sur un lit de pâtes larges, également faites maison, qui ont fini leur cuisson dans le jus. Quelle que soit la taille choisie (il s’agit d’un plat partagé, mais il existe également de petites portions pour une personne), précisez bien le niveau de piquant que vous désirez, au risque d’avoir de la fumée qui vous sort par les narines !

Les légendaires brochettes ouïghoures (« kawap ») sont faites avec de petits cubes de viande de bœuf ou d’agneau délicatement grillés au charbon de bois et assaisonnés de sel, cumin et piment en poudre. Elles peuvent accompagner n’importe quel plat ou se manger seules avec de la galette de pain dorée.

Il y a aussi les chaussons ouïghours (« samsa »), faits d’une pâte brisée farcie à l’agneau ou au bœuf haché parfumé à l’oignon et cuite au four, les raviolis cuits à la vapeur (« manta »), les perles de pâte sautées (« merwayit somen »), les galettes farcies à la viande hachée (« göshnan ») et tant d’autres plats qui peuvent être mangés en repas légers ou en combinaison dans le cadre de repas composites. Vous les retrouverez présentés dans le menu.

Une introduction, même rapide, à la gastronomie ouïghoure se doit absolument de faire mention des célèbres galettes de pain ouïghoures (« nan »), délicatement décorées et dorées au four : plaisir pour les yeux et le nez, elles croustillent sous la dent et accompagnent si bien les brochettes !

En plus du menu, notre chef présentera d’autres spécialités en plat du jour ou nouveauté de la semaine. L’ardoise et le personnel de salle vous les signaleront, ainsi que notre site internet.

Nous vous invitons chaleureusement à consommer nos plats sur place mais vous pouvez aussi les emporter ou vous les faire livrer car votre entière satisfaction est notre priorité.


Le restaurant est également privatisable.